Plus ou moins l'infini (encre sur papier/50x65 cm)
est une série autour des visions fantasmatiques de deux personnages partis seuls quelques semaines en mer, naviguant d'île en île autour du Péloponnèse.
N’avoir rien d’autre à faire (ou presque) que de regarder les formes changeantes de la surface de l’eau, ça vous met dans un état de rêverie permanent…
Des motifs récurrents (lettres, maisons, assiettes, constellations, bulles…) traversent les images, créent des paysages et des formes hybrides, tissent un réseau de relations
qui évoque l’échange amoureux, sa complexité. On aurait voulu faire un livre, une narration dessinée, mais les pages nous échappent, se mélangent.
Le philactère, vidé de son contenu mute en objet ou organisme vivant. C’est un monde mouvant et proliférant, où les images font écho les unes aux autres,
en une sorte de variation infinie sur un même thème.

Plus or minus l'infini (ink on paper/50x65 cm)
is a series presenting fantasy visions of two characters drifting alone, sailing island to island around Peloponnese.
When you have nothing to do, or almost nothing, during several weeks, you find yourself in a permanent state of reverie...
Recurring motifs (letters, houses, plates, constellations, bubbles...) are traversing images, they create landscapes and hybrid shapes,
spinning a web of relations evoking the complexity of love exchange. We would have liked to make a book, a drawn narrative, but the pages are escaping, interweaving.
The speech bubble, empty of its content, mutates into an object or a living organism.
It is a moving and proliferating world, where images are echoing each other in something like an infinite variations on the same theme.